Scroll Top

Renforcement de l’inclusion financière

À la lumière des transformations et des développements rapides qui caractérisent divers aspects de la vie moderne, les études, le travail, les transports, les soins médicaux, les achats, les divertissements et d’autres activités des individus, lesquels ont imposé comme impératif de créer des outils et des supports offrant les avantages de la flexibilité, la rapidité et réponse instantanée à la couverture des besoins, en sus de la compatibilité avec les exigences de sécurité, de sûreté et de fiabilité lors de son utilisation.

Face à ces mutations et aux aspirations croissantes de citoyens contemporains à l’ère d’une large diffusion des technologies de l’information et de la communication, qui ont maîtrisé les usages et ont acquis le statut d’acteurs de l’environnement numérique, et sont devenus,

dans cette perspective, plus exigeants, dont les standards de qualité dans la fourniture des services ont évolué, le Gouvernement a adopté dans son plan d’action initié en concrétisation des engagements de Monsieur le Président de la République, notamment ceux en faveur de la transformation numérique, dans la substance du deuxième chapitre intitulé : «Pour une relance et un renouveau économiques », une approche intégrée de modernisation du système bancaire et financier basée sur quatre axes :

  • Premièrement, développement des infrastructures de base d’appui aux technologies de l’information et de la communication ;
  • Deuxièmement, amélioration de l’inclusion financière, à travers une plus large implication du réseau postal dans la fourniture de services financiers ;
  • Troisièmement, accélération de la modernisation des systèmes de paiement électronique et réduction de l’usage des espèces ;
  • Quatrièmement, encouragement du commerce électronique.

Quel rôle pour le secteur de la poste et des télécommunications ?

Le secteur de la poste et  des télécommunications, et à l’instar des autres acteurs engagés dans une démarche dynamique de mise à niveau de l’écosystème contribuant au développement du paiement électronique et à la concrétisation de l’inclusion financière, a pour contribution :

  • Poursuite de la supervision de la mise en œuvre des programmes stratégiques nationaux visant à renforcer et à moderniser les infrastructures de communications électroniques, en tant que socle à la généralisation des usages des technologies de l’information et de la communication et l’amélioration de l’inclusion dans la société de l’information.

Les acquis réalisés dans le domaine de la connectivité Internet haut et très haut débit, fixe et mobile, sont la preuve tangible des investissements importants consentis et pas encourageants parcourus par notre pays.

De nombreux bureaux de poste, qu’ils soient sédentaires ou itinérants, continus d’êtres réceptionnés et mis en service sur l’ensemble du territoire national. Avec un total estimé à 4 257 bureaux de poste, le secteur postal constitue un canal important pour la circulation des flux et services financiers.

  • Fourniture, par les opérateurs du secteur, des équipements, solutions et applications pratiques pour améliorer l’inclusion financière des clients du secteur.

Volet équipements, le réseau postal continue d’être renforcé avec des guichets automatiques de billets (GAB), outre la poursuite des opérations d’ouverture des espaces de libres services via GAB, en cours de généralisation à travers les différentes wilayas.

Algérie poste, et grâce à son unité de personnalisation de la carte monétique EDAHABIA, est, également, parvenue, avec un rythme élevé, à augmenter le nombre de cartes de paiement électronique délivrées aux clients, ce qui a permis de doubler leur nombre, qui s’élevait à (6) millions de cartes en 2020, pour dépasser le seuil des 12.5 millions de cartes actuellement. Outre la production de la carte monétique EDAHABIA, l’unité est chargée d’approvisionner les banques en cartes de paiement électronique.

S’agissant des solutions et applications, l’application « Baridi Mob », fournit aux citoyens, à travers la plateforme monétique d’Algérie Poste, plusieurs services financiers rapides et sécurisés, pour réduire les délais, les déplacements et le montant des liquidités financières en circulation.

Algérie poste œuvre, par ailleurs, à la diffusion de son expérience pionnière de paiement électronique par téléphone portable via le code à réponse rapide (Qr Code).

  • La contribution du secteur de la poste et des télécommunications dans l’approche de développement du paiement électronique et de soutien à l’inclusion financière, revêt également un caractère participatif et de coordination, avec comme base la mutualisation des ressources et des énergies avec l’ensemble des acteurs de l’inclusion financière, secteurs ministériels, organismes et institutions publics et opérateurs privés,  et leaders de l’entrepreneuriat et les détenteurs de startups.

Les établissements sous supervision et tutelle du secteur ont conclu de nombreux accords visant à encourager l’usage des moyens de paiement électronique et à renforcer les interactions entre ces acteurs.

Dont, à titre d’exemple, ceux conclus entre Algérie poste et le Groupement d’Intérêts Monétiques (GIE Monétique), ainsi que la Société d’Automatisation des Transactions Interbancaires et de Monétiques (SATIM), pour l’interopérabilité, conclue en 2020, qui a permis, grâce à l’interaction entre les deux plateformes de paiement monétiques des réseaux postaux et bancaire, aux titulaires de de la carte monétique EDAHABIA et des cartes bancaires de bénéficier des services monétiques fournis par les distributeurs automatiques (DAB) des bureaux de poste et des agences bancaires, sur l’ensemble du territoire national, de façon intégrée répondant aux normes de sécurité et d’efficacité requises, ainsi que la possibilité d’exploiter les terminaux de paiement électronique (TPE) dans le cadre de transactions commerciales.

Et un deuxième accord conclu entre les mêmes parties, pour généraliser le service de paiement électronique en ligne, en 2021, qui a permis de parachever le cycle d’interopérabilité du système de paiement électronique des plateformes de paiement électronique postale et bancaire, en rendant le service de paiement en ligne accessible à tous les détenteurs de cartes de paiement (postales et bancaires).

Au volet coopération multisectorielle, le secteur et celui de l’éducation nationale ont conclu un accord permettant aux parents d’élèves de s’acquitter des frais d’inscription aux examens scolaires nationaux en ligne en utilisant la carte monétique EDAHABIA, sans déplacement dans les bureaux de poste.

Un autre accord à citer, celui conclu avec le secteur de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, offrant la possibilité aux étudiants de s’acquitter des droits d’inscription universitaires, également en ligne. Initiative qui a été couronnée avec un grand succès, la plateforme monétique d’Algérie Poste a, en effet, traité plus de 2,4 millions de transactions au cours de l’année universitaire 2023-2024.

Résultats encourageants avec une large marge d’évolution

Tous ces efforts permettront de réaliser environ 60 millions d’opérations de paiement électronique d’ici fin 2023, alors que ce nombre ne dépassait pas 5 millions d’opérations en 2020.

Les résultats obtenus jusqu’alors dans le domaine de l’inclusion financière et du paiement électronique sont encourageants, mais ils laissent entrevoir une marge d’évolution importante, compte tenu des capacités qu’offrent les infrastructures actuelles, qu’il s’agisse de réseaux de télécommunications ou de développement des moyens de paiement électronique.