Scroll Top

Activités Phares

Convoquée tous les quatre ans, la Conférence des Plénipotentiaires (CPL-22) de l’Union Africaine des Télécommunications (UAT), organe suprême de l’Union, qui se compose des Ministres chargés des Télécommunications des Etats-membres, a tenu sa 6èmesession à Alger au centre International des Conférences Abdellatif RAHAL, les 25 et 26 juillet 2022.

L’évènement a rassemblé plus de 300 délégués représentant 40 Etats membres de l’UAT, dont 18 Ministres.

Il a également été rehaussée par la présence du staff dirigeant de l’Union Internationale des Télécommunications.

Monsieur le Ministre a présidé la session et continuera à assurer la présidence de la conférence pendant quatre ans jusqu’à 2026.

Il a à cet effet prononcé une allocution (lien hypertexte) par laquelle il a souligné l’importance de cette occasion qui est dotée de la double dimension  régionale et internationale, et qui constitue un rendez-vous incontournable des décideurs des politiques de développement des télécommunications pour la généralisation de l’utilisation des technologies de l’information et de la communication dans le continent riche en ressources humaines précieuses et détenteur de ce fait d’un potentiel prometteur de développement et de prospérité.

Mr le Ministre a appelé à l’union des efforts et de renforcement de la coordination entre les Etats membres pour répondre aux intérêts et aux défis du continent au niveau tant régional qu’international et mieux répondre aux aspirations des populations de bénéficier des avantages multiples des technologies de l’information et de la communication, et de soutenir les stratégies d’inclusion numérique et d’intégration dans la société de l’information et l’économie du savoir.

Les travaux de cet organe suprême de l’Union qui se réunit tous les quatre ans ont été couronnés par l’adoption dans un esprit de consensus de plusieurs résolutions qui visent la bonne gouvernance et la mise en œuvre du plan stratégique quadriennal de l’Organisation ainsi que l’adoption de la déclaration d’Alger.

Par résolution du congrès ordinaire de l’organisation tenu à Abidjan (Côte d’ivoire) le mois d’aout 2021, le Congrès postal extraordinaire a été organisé afin de délibérer sur les propositions associées à la stratégie postale mondiale et examiner les propositions liées à l’ouverture de l’Union aux acteurs du secteur postal élargi, ainsi que d’autres questions urgentes relatives au secteur postal.

En sa qualité de membre de l’Organisation, de son Conseil d’administration et Conseil d’exploitation postale (2021-2025) et Co-présidente de l’équipe spéciale chargée de l’examen de l’ouverture de l’union aux acteurs du secteur postal élargi, l’Algérie a pris part à l’évènement à travers une délégation conduite par  Mr BARA Abdelouahab, Secrétaire Général et représentant de Monsieur le Ministre.

A cette occasion, notre pays a été désigné également Vice-président du Congrès et membre de son bureau

La participation de l’Algérie à l’évènement s’est inscrite dans le contexte général du Congrès qui a visé :

  • L’amélioration du cadre institutionnel de l’UPU afin d’encourager la participation des acteurs du secteur postal élargi aux débats et au processus de prise de décisions de l’Union.
  • L’accés des acteurs du secteur postal élargi à des ensembles spécifiques de produits et services de l’UPU en vue d’encourager une interconnexion fluide des réseaux et d’améliorer la qualité mondiale des services postaux. L’UPU de son côté œuvrera à postériori la mise en place des cadres opérationnels, techniques, juridiques et politiques nécessaires pour faciliter l’échange d’envois postaux entre les opérateurs postaux nationaux et les acteurs du secteur postal élargi.

L’Algérie en sa qualité de membre du Conseil d’administration pour la période 2021-2025, de 1er Vice–président de la commission exploitation et technologie et de 2ème vice- président de la commission politique et régulation, a pris part à travers une délégation aux travaux de cet évènement.

L’Algérie a pris part aux évènements à travers une délégation conduite par Mr BARA Abdelouahab, Secrétaire général et représentant de Mr le Ministre. Placé sous le thème «Un monde, un but, le développement – Le prochain chapitre pour le secteur postal», l’évènement de haut niveau, a rassemblé des dirigeants gouvernementaux et postaux du monde. Par le biais de trois séances dynamiques, les dirigeants du secteur postal mondial ont échangé des idées, et ont fait part de leurs expériences en vue d’une vision pour un secteur postal plus fort et plus résilient. Monsieur le Secrétaire Général a présenté à cet effet une déclaration (lien hypertexte) par laquelle il a procédé à la présentation de la stratégie de l’Algérie dans le domaine du développement des services postaux et des services financiers postaux, mise en œuvre à travers la réalisation d’ambitieux investissements dans les infrastructures postales et celles de l’accés à l’internet. A l’occasion de la cérémonie d’inauguration du nouveau siège de l’UPAP, placée sous le haut patronage de la Présidente de la République de Tanzanie, ont été dévoilés les timbres commémoratifs dédiés à l’évènement émis par les Etats membres, dont l’Algérie (lien hypertexte vers le timbre)

A la session ministérielle de haut niveau de la Conférence Monsieur le Ministre a présenté une déclaration de politique générale par laquelle il a mis en exergue les principales avancées et réalisations du secteur. (lien hypertexte)

A noter que notre pays a organisé en Algérie et présidé la dernière réunion préparatoire africaine de ladite Conférence des Plénipotentiaire.

Entre propositions de nouvelles résolutions et amendements des résolutions existantes définies dans les Acte sanctionnant les travaux de la Conférence de Plénipotentiaires, notre pays y a contribué en visant les questions suivantes :

  • le renforcement de la fonction de mobilisation des ressources financières de l’UIT pour la réalisation du Programme de développement durable à l’horizon 2030,
  • le rôle de l’UIT dans le renforcement des capacités pour combler le fossé des données entre pays développés et pays en développement
  • le renforcement de la présence régionale à travers et des relations avec les organisations régionales de télécommunication, en intensifiant la coopération avec les Équipes de pays des Nations Unies et en accordant une attention particulière aux pays les moins avancés.
  • Rôle de l’UIT en ce qui concerne les questions de politiques publiques internationale ayant trait à l’Internet et à la gestion des ressources de l’Internet, à travers le renforcement du processus interne de l’UIT y relatif et en tenant compte du programme et la feuille de route de coopération numérique des Nations Unies
  • Renforcement du rôle de l’UIT dans l’instauration de la confiance et de la sécurité dans l’utilisation des technologies de l’information et de la communication
  • La mesure (statistique) les technologies de l’information et de la communication pour édifier une société de l’information inclusive et qui facilite l’intégration
  • Rôle de l’UIT dans la mise en œuvre des résultats du Sommet mondial sur la société de l’information et du Programme de développement durable à l’horizon 2030 ainsi que dans les processus de suivi et d’examen associés
  • L’Examen et la révision périodique du Règlement des télécommunications internationales

Monsieur le Ministre a présenté une intervention (lien hypertexte) basée sur des engagements d’ordre politique touchant deux des quatre domaines d’actions définis par l’UIT dans ce contexte, à savoir:

  • Domaine d’action « ACCES» : Connecter les populations partout dans le monde – Piliers : Infrastructure et abordabilité ;
  • Domaine d’action « ADOPTION »: Autonomiser les communautés – Piliers : Compétences – Inclusion- contenu/services locaux.

L’Algérie en sa qualité de membre de cet organe (2023-2026) a particpé à l’évènement et présidé, pour l’année 2023, au titre de la région Nord-Afrique, les réunions quotidiennes du groupe des Etats africains membres et membres observateurs du Conseil de l’UIT.

L’objectif de ces réunions ont porté essentiellement sur l’harmonisation des positions communes régionales et sur les contributions communes de la région Afrique présentées au Conseil.

Les deux régions ont versé à la liste des documents à examiner par le Conseil 2023, des contributions multi pays endossées par les Etats africains et arabes.

Dans ce contexte, l’Algérie a été désignée coordonnateur/supporteur au titre de la région sur pas moins de 33 questions portées sur les documents afférents.

Notre pays a également intervenu indépendamment, sur les questions suscitant un intérêt particulier pour notre pays, en formulant des commentaires et/ou des interrogations sur les suites à donner par l’organisation là ou sa responsabilité est directement impliquée.

Dans le cadre des activités de notre représentant nommé à la mission de vice rapporteur à la question 3/1 « Utilisation des télécommunications/TIC pour l’atténuation et la gestion des risques de catastrophes » confiée à la commission d’études 1 de l’UIT-D pour la période 2022-2025, deux contributions ont émises au nom de l’Algérie au Bureau de développement de l’UIT en vue de les inclure dans le rapport final de la question 3/1.

La première porte sur la participation du secteur des télécommunications aux exercices de simulation du plan ORSEC, et la seconde concerne la participation de notre secteur à la campagne de prévention des incendies de forêt.

Ces contributions ont été présentées et acceptées pour être incluses dans le rapport final lors de la réunion de la commission d’étude-1 du (UIT-D) qui s’est tenue du 23 au 27 octobre 2023.

De plus, les contributions de l’Algérie ont été publiées sur le site web de l’Union internationale des télécommunications dans diverses langues.

Consacrée au thème “Promouvoir le programme de mesure des indicateurs pour parvenir à une connectivité efficace et universelle“, l’édition 2023 a mis en avant l’importance de mesurer correctement les catalyseurs de la connectivité.

L’Algérie a pris part à l’évènement et a contribué aux discussions relatives à la mise en place du nouvel indice de développement des TIC (IDI) et a présenté ses activités dans le cadre des questionnaires sur les données statistiques publiées par l’UIT et son effort qui œuvre à l’élaboration d’une nouvelle méthodologie pour le calcul de ce nouvel indice

Convaincus de l’importance et la nécessité pour l’UIT d’avoir un indice officiel de mesure de développement des TIC dans les Etats membres, et ainsi la mesure de la fracture numérique, l’Algérie a promu le principe d’un indice fiable comme outil constructif et motivant de Benchmarking permettant de suivre les meilleures pratiques et  guider les pays dans la prise des décisions et pour minimiser cette fracture.

L’UIT étant la plus haute organisation internationale, spécialisée dans les TIC, est la plus susceptible et compétente en matière des classements de mesure d’évaluation de développement des TIC notamment les plus hautes technologies notre pays a défendu le principe que cette organisation spécialisée des Nations unies devrait produire un indice fiable et objectif

A cet effet et pour faciliter l’atteinte du but de l’approbation de la modification de la résolution 131 de la PP22, toutes les parties prenantes devraient être impliquées, les méthodes de travail de l’UIT devraient être suivies pour atteindre le consensus ou au moins la majorité d’adhérents à l’édition de l’IDI.

  • Notre pays a été réelu pour la 13ème fois consécutive au Conseil de l’Union Internationale des Télécommunications période 2023-2026
  • Notre pays s’est vu élire
    • 04 candidats à la fonction de Vice-présidents de 04 Commissions d’études pour le cycle d’études 2022-2024 du secteur de normalisation (UIT-T)
    • 01 candidat à la mission de vice rapporteur à la question 3/1 « Utilisation des télécommunications/TIC pour l’atténuation et la gestion des risques de catastrophes » confiée à la commission d’études 1 du secteur de développement (UIT-D) pour la période 2022-2025
    • 01 candidat à la fonction de Vice-Président de la Commission d’études 4, cycle d’études 2020-2023, du secteur des radiocommunications (UIT-R)

Notre pays a assuré

  • La Vice-Présidence de la Conférence des Plénipotentiaires de l’UIT tenue à Bucarest en octobre 2022, ainsi que de son comité de pilotage.
  • La Présidence et la Coordination des travaux du groupe de la région Afrique à cette même Conférence.
  • La Présidence du Groupe arabe membres du conseil de l’UIT, en charge de la coordination des travaux du Conseil 2022 de l’organisation.
  • La Présidence du Groupe Afrique membres du Conseil de l’UIT, en charge de la coordination des travaux du Conseil 2023 de l’organisation.